Quels skis freeride pour quels skieurs?


By Arjen on 27 February 2018 · 0

Lors des dernières décennies les skis freeride ont pas mal changés. Les skis freeride d’aujourd’hui sont bien différents de ceux d’antan. Il faut même dire, qu’autrefois le terme de freeride n’existait pas. Il n’y a encore pas si longtemps, on skiait dans la poudre sur des skis tels que les Atomic ATC qui mesurés deux mètres. Avec une largeur de 60 mm, un radius de 50 m et aucun rocker (sauf peut-être lorsque l’on rentrait en plein vitesse dans une bosse). Puis, est arrivé les X-scream de chez Salomon, 66 mm au patin et un look de skis freeride. Suivi par le célèbre Pocket Rocket, celui-ci a popularisé le ski de poudreuse auprès du grand public. Beaucoup plus large que les skis de l’époque, il permettait de mieux flotter. Dorénavant, chaque marque possède toute une ligne de skis freeride. Des skis pour dans les bois, d’autres pour le freestyle backcountry, pour effectuer de grandes lignes ou bien des skis légers pour le free-rando… Comment donc trouver les skis de freeride parfaits.

Bons skis freeride

Les sentiments avec des skis

Le plus important est d’arriver à faire ce que l’on souhaite avec nos skis. Ce n’est pas vraiment un scoop. Mais il est donc important de bien s’informer avant d’acheter une paire de skis. Ci-dessous je vous explique pourquoi la ligne de côtes, la largeur, le rocker et le cambre sont si importants. Mais à côté de cela il faut également avoir un bon sentiment avec les skis. C’est la raison pour laquelle il est toujours préférable d’essayer les skis avant de les acheter. Chaque paire de skis a son propre caractère et cela n’est pas toujours visible dans des chiffres et des mots techniques.

Plus large, c’est mieux?

Il y a quelques années de cela, chaque saison, les ski devenaient de plus en plus larges. Cette tendance s’est un peu calmée. Au niveau de la largeur c’est simple: Le plus large est le ski, le mieux il flotte sur la neige. Mais tout n’est pas si facile: Le mouvement de carre à carre sur des skis larges est forcément plus long. La raideur et le pop ne sont pas les mêmes sur des skis larges que sur des skis fins. En général on peut dire que des skis de plus de 115 au patin ne sont utiles que pour des journées de grosse peuf à la Japonaise.

  • jusque 85 mm: Ski de piste
  • 85-95 mm: All-mountain et rando
  • 95-115 mm: Freeride (et freerando)
  • Au-dessus 115 mm: Journée de poudre très profond

Il est clair que cette liste est peut-être un peu trop ‘tout blanc ou tout noir’. Mais tout le monde devrait être assez d’accord pour dire que si vous souhaitez des skis pour faire du freeride, en général il est possible de trouver son bonheur avec des skis entre 95 et 115 mm au patin.

Quelle ligne de côtes faut-il avoir?

Ces longues allumettes d’antan avaient un radius de 50 m. De vrais skis slalom ont un radius de 11 m. Pour de bons skis freeride polyvalents il faut avoir un radius situé entre les deux. La plupart des skis freeride ont un radius au-dessus des 20 mètres. On prendra un peu moins grand pour jouer dans les bois et un peu plus grand pour skier de grandes lignes freeride en haute montagne.

Quel cambre faut-il avoir?

Cambre c’est un terme qui ne veut rien dire d’autre que la cambrure traditionnelle de base d’un ski. La tension dans le ski nous aide à appuyer ou à rebondir (pop) dans un virage. Mettez un ski sur son carre au sol et vous verrez que le centre du ski n’est pas plat, il n’est pas collé au sol. Lors d’un virage, le skieur pousse ce cambre dans la neige, le ski change alors de forme pour faire le virage et lorsque le skieur relâche la pression, le ski reprend sa forme d’origine. Le ski n’est pas statique, il bouge (pop). Les skis freeride modernes peuvent avoir différents cambres: cambre traditionnelle, un cambre plat (aucun cambre) ou un cambre inversé. Le moins de cambre a une paire de skis, le plus difficile il est de skier sur une neige dure mais le plus facile et le plus doux il est de skier dans de la poudre.

Qu’est ce qu’un rocker?

Un rocker c’est lorsque la spatule mais aussi le talon se soulèvent du sol bien plus tôt que sur un ski cambré, ce qui déplace les points de contact vers le centre du ski. Si vos skis possèdent deux rockers énormes jusqu’au milieu du ski vous avez un cambre inversé. Mais généralement les rockers ne sont pas si extrême. Le plus vous avez de rocker, le moins vous avez de carres sur la neige: Plus de rocker moins de grip. Mais le rocker aide a déjauger, surtout dans la poudreuse, et tout simplement un ski avec un rocker tourne plus facilement. Maintenant, de nombreux skis ont un mixe entre rocker et cambre.

Le flat cambre et la forme qui se trouve entre le cambre et le cambre inversé. Il skie donc facilement en poudre et il est quand même skiable sur une neige dure. Les skis rocker-cambre-rocker sont des skis polyvalents.

Si vous souhaitez skier entre les arbres et faire de petits virages, une paire de skis avec beaucoup de rocker et peu de cambre est pas mal. Si au contraire vous souhaitez faire de grosses lignes en haute montagne où il faut appuyer sur les skis, vous vous tournerez alors vers des skis avec plus de cambre.

Fabrication et matériaux

Plusieurs couches de différents matériaux donnent la vivacité aux skis. Il faut donc faire des choix. Les skis de qualités sont fabriqués en bois. Stables, longilignes et avec un bon rebond. Le bois est posé en lamelles verticales. L’épaisseur et le type de bois donnent son caractère au ski. Le bois est le noyau du ski. Le Boulot et le Peuplier sont des bois qui donnent beaucoup d’énergie au ski. Le Frêne et le Pin sont plus raides.

Sur le bois d’autres matériaux sont ajoutés, tels que, du carbon, du titane ou de la fibre de verre. Ces matériaux donnent de la rigidité et de l’élasticité. Également, il est utilisé des élastomères pour amortir les chocs. Tous les termes marketing ne vont peut-être pas forcément vous aider à trouver un ski qui vous va bien. À vous, alors de tester les skis.

Les sidewall sont aussi très importants pour le ski. Ils protègent l’extérieur du ski et donnent de la force aux carres. Les deux plus connus sont: less cap et le sandwich. Le sandwich est le plus ancien et le plus connu des deux. Le sandwich est souvent le plus costaud.

Quelle longueur faut-il?

Un ski freeride est généralement plus long qu’un ski de piste. La longueur donne de la stabilité et garde les skis à la surface dans de la poudre profonde. Le base est de prendre la même longueur de skis qu’est la taille du skieur. Peut-être plus long pour des lignes de haute montagne en freeride, plus court pour des rando ou des couloirs pas très larges. Mais n’ayez pas peur de la longueur des skis, notamment avec le rocker, les skis plus longs skient comme des skis plus courts.

Bonne chance dans votre recherche de skis. Essayez de tester les skis avant de les acheter. Et ne pas oublier qu’un super ski pour l’un peut-être un ski in-skiable pour un autre.


Reply

You need to be logged in to post a comment in this topic. Login or create an account.

Upgrade to wepowder Pro

  • Extended 14 day forecast
  • Slope angle and exposition terrain layers
  • Inspirational freeride routes
wePowder Pro