Du ski hors-piste à Puy-Saint-Vincent


Par Sandra sur 6 décembre 2015 · 0

Puy-Saint-Vincent est une petite station des Alpes du Sud, pas très connue du grand public. Elle se trouve dans l’ombre de deux autres stations: Montgenèvre et Serre Chevalier. Mais comme tout le monde le sait, ce n’est pas forcément dans les grandes stations que l’on trouve le plus de poudreuse à rider. Puy-Saint-Vincent fait partie de ces stations qui cachent bien leur jeu.

Puy 1800
Puy 1800

Bois

L’un des atouts de Puy-Saint-Vincent, est qu’elle possède de grandes forêts de mélèzes. Du fait que le mélèze perde ses épines en automne, la neige y pénètre facilement sans rester posée sur ses branches. De plus, leurs racines ont besoin d’espace, ils ne sont donc jamais trop proches les uns des autres. Cela en fait les meilleurs bois qu’il existe à skier. De plus, à Puy-Saint-Vincent, un petit groupe de passionnés entretient, en été, certains passages importants des bois.

Microclimat

Puy-Saint-Vincent se trouve être très bien protégée par l’imposante montagne du Pelvoux, mais la station semble également être prise un peu en sandwich entre l’Aiguillette et l’Etoile de Dormillouse. Cela lui permet d’être à l’abri des vents, contrairement à Montgenèvre et à Serre-Che. On peut dire que Puy-Saint-Vincent est très bien située pour avoir de la bonne poudre. De plus, ils ne dament pas toutes les pistes lors de chutes de neige.

Sur la piste des Coqs
Sur la piste des Coqs

Lorsque les conditions le permettent (bonne visibilité), vous avez déjà de quoi faire, au plus proche des remontées mécaniques, notamment du côté du Rocher Noir ou sous la Pendine, ainsi que vers les Lauzes. Mais, une fois ces pentes tracées, il existe bien d’autres hors-pistes à ne pas louper.

La Pendine
La Pendine

Le Bois des Coqs

Ce hors-piste se fait en partant du haut des remontées des Lauzes. C’est après quelques centaines de mètres sur la piste des Coqs, que se trouve son départ. Pour entrer dans le Bois des Coqs, il faut passer sous les filets mis en place pour protéger les Coqs des Bruyères. Normalement, chez wePowder, nous sommes contre le fait de ne pas respecter ces interdictions. Seulement, ici, chaque année ces pentes sont tracées et sur-tracées, même par les guides, moniteurs et pisteurs locaux : ils n’ont donc pas vraiment lieu d’être. Attention : au départ, se trouve un gros trou, mieux vaut ne pas tomber dedans. Ce bois est large, joueur et lorsqu’on sait où passer, il y a de jolis sauts à faire. On y trouve aussi plusieurs petites pentes bien raides, à ne pas négliger : de petites plaques partent souvent au passage d’un skieur. On rejoint ensuite très facilement les pistes de 1800.

De la bonne poudre dans les bois
De la bonne poudre dans les bois

Bois de la Draille

Ce bois n’est finalement pas très connu, il est donc souvent possible de trouver quelques traces à faire, même un jour après la dernière chute de neige. Il se fait à partir du télésiège de la Crête des Bans. Ce bois est très joueur tout comme le Bois des Coqs, mais il est beaucoup moins raide. Y passer toute une journée peut donc être un peu monotone pour certains. Cela dit, il est fort possible de s’y faire plaisir, notamment lors d'un jour blanc ou d’un risque élevé d'avalanche.

Peu de pente mais toujours de la bonne neige
Peu de pente mais toujours de la bonne neige

Narreyroux

Narreyroux est LE hors-piste de Puy-Saint-Vincent. En rive gauche du haut du télésiège des Coqs, il est bien connu des locaux et il est, en conséquence, souvent très tracé. Malgré cela, il présente tout de même quelques dangers. La pente de départ se trouve aux environs des 35° d'inclinaison, avec des rochers, et comme d’autres grandes pentes, il n’est pas rare d’y voir des plaques. L’an dernier, encore deux personnes se sont fait prendre et n’ont pas survécu. Heureusement, le reste du hors-piste est relativement sûr. Narreyroux est vraiment super, il est long, large et il y a de tout: de la pente ouverte, des arbres et des pillows. Cela dit, mieux vaut ne pas suivre les traces sans connaissance du terrain : vous risqueriez de vous retrouver coincé dans des arbres impossibles à skier. Mais tout ceux qui connaissent l’endroit, s’y retrouvent chaque année : ce n’est certainement pas sans raison.

Sur le haut de Narreyroux
Sur le haut de Narreyroux

Le petit village de Narreyroux
Le petit village de Narreyroux

Seul petit bémol, une fois en bas, en face du petit village typique de Narreyroux, il faut faire une longue traversé sur un chemin étroit, et il faut pousser avec ses bâtons (et si, être le premier à faire sa trace dans Narreyroux est super, tracer en bas l’est moins), et enfin rejoindre la piste de la Balme pour un retour à 1600.

Retour par le chemin
Retour par le chemin

Col du Bal

Ce col doit son nom au fait qu’autrefois, les gens passaient par là, pour aller aux bals des différents villages. Aujourd’hui, nous l’utilisons d’une autre manière mais toujours pour le plaisir.
Tout ceux qui aime les pentes vierges et qui n’ont pas peur de marcher vont être servis. Ce n’est qu’après être monté environ 15/20 minutes à pied au-dessus de la plus haute remontée de Puy saint Vincent, la Pendine, que l’on voit l’ampleur du hors-piste du Col du Bal. La vue s’étend sur la pointe de l’Aiglière, la pointe des Neyzets, et le col de Queyrette ainsi que plus loin sur le Pelvoux. Une fois à ce sommet, il faut traverser sur l’arête, un passage pas si évident que cela, et selon les conditions il peut même s’avérer très délicat. En fait, on arrive pas exactement sur le col de Bal, qui se trouve encore plus loin sur l’arête.

En repérage au sommet de la Pendine
En repérage au sommet de la Pendine

Début de la traversée sur la crête
Début de la traversée sur la crête

De nombreuses entrées sont possibles sur cette arête, mais seulement deux d'entre elles sont plus accessibles que les autres. Toutes deux sont raides et caillouteuses, il faut donc rester prudent à ces endroits. Après, c’est une grande pente ouverte qui vous attend, dont vous n’aurez que l’embarras du choix de l’itinéraire. L’avantage de cette pente est que l’on peut la faire de façon très sécuritaire par des pentes avoisinant à peine les 30°, mais également par de belles pentes assez raides. Et pour ceux qui aiment faire des sauts, de gros pillows se trouvent tout au long de la descente. Enfin, on rejoint une petite forêt, qui bien souvent est très agréable : il est même possible de passer par une cascade. Une fois en bas, on retrouve le même chemin étroit de Narreyroux pour rejoindre la piste de la Balme.

Bon trip entre potes
Bon trip entre potes

Vive les grands espaces
Vive les grands espaces

Juste super
Juste super


Répondre

Vous devez être connecté afin de poster une réponse sur ce sujet. Connectez-vous ou créez un compte.

Passer à wepowder Pro

  • Prévisions complètes sur 14 jours
  • Raideur de pente et exposition du terrain
  • Idées d'itinéraires freeride
wePowder Pro