5 tuyaux pour la pente raide


Par Sandra sur 15 décembre 2015 · 0

Un bon planté de bâton
Un bon planté de bâton

On espère tous descendre des pentes raides comme les pros, avec de vraies grandes courbes et de jolis sauts : mais la vérité est tout autre. Tout d’abord, de grandes courbes, dans de la vraie pente raide, sont rarement réalisables. Et lorsque c’est possible, c’est qu’il y a de la bonne poudreuse et que le couloir est large. Sinon, dans des pentes raides, il faut quand même un sacré courage pour tirer tout droit. En tous cas, si vous ne souhaitez pas mourir jeune…

1. Virages sautés

Les virages sautés sont quasi indispensables dans les pentes raides. Notamment lors de passages compliqués, des couloirs très peu larges ou sur une mauvaise neige. Avec des virages sautés, on garde le contrôle; il est alors impossible d’aller trop vite, on freine tout de suite après chaque virage. Lorsque le terrain est très très exposé, c’est l’idéal. Avant de s’engager dans un couloir raide, mieux vaut s’exercer à faire ce type de virages. Si vous n’arrivez pas à faire de bons virages sautés, alors vous n’avez rien à faire dans les pentes raides. C’est la base…

2. Un bon planté du bâton

Le planté de bâton est très important dans les pentes raides, il va de paire avec le virage sauté : toujours garder les mains devant soi, avec le buste vers la pente. Lors d’un virage sauté, il faut planter le bâton et tourner autour de ton bâton. Le planté du bâton doit être précis et il doit tenir. Si le bâton bouge au moment même ou vous effectuez votre saut, il y a de fortes chances que vous tombiez. Lors d’une descente en vraie pente raide, vos bâtons sont vos meilleurs amis, il faut leur vouer une totale confiance.

3. Alpinisme

Passer du hors-piste en station à de la pente raide peut être un peu chaud. Les couloirs raides sont presque plus le terrain des alpinistes que des skieurs, surtout s’ils sont compliqués. La majorité des couloirs ne sont pas des pentes larges et avec de la grosse poudreuse. Non, mieux vaut donc savoir manier les crampons et les piolets. Habituez-vous également à l’escalade facile avec vos chaussures de ski, crampons et avec les skis sur le dos. Avoir des connaissances de techniques de cordes et de rappels, savoir effectuer des points de protections (broches à glace, pitons, coinceurs, abalakov) peut s’avérer très utile, lorsque vous vous retrouvez en terrain compliqué. Prendre des cours d’alpinisme l’été peut-être très intéressant, puis c'est toujours être utile lorsqu’on évolue en montagne et pas seulement pour les pentes raides.

De la bonne poudre et la possibilité de faire de grandes courbes, le rêve
De la bonne poudre et la possibilité de faire de grandes courbes, le rêve

4. Sac à dos

Il vaut mieux prendre un petit sac à dos bien ajusté, pour la bonne et simple raison, que le poids du sac peut facilement déséquilibrer, lorsque l’on se trouve dans une pente raide. Il doit être vraiment adapté à votre morphologie. Il vaut mieux savoir ranger de manière effective son sac à dos, c’est-à-dire: il ne doit pas vous faire une grosse bosse dans le dos, votre équipement de secours doit toujours être à portée de main, ainsi que tout ce dont vous risquez d’avoir besoin, comme les crampons par exemple. Les skis sur le sac ne doivent pas vous gêner lors de la montée. Un déséquilibre, lorsque vous recherchez quelque chose dans votre sac, est très vite arrivé, et ce, encore plus lorsque les skis sont accrochés dessus. Ensuite, à la descente, si votre sac est trop lourd et qu'il vous pousse à droite à gauche, vous risquez également d'être déséquilibré.

5. Dérapage

Si vous avez un blocage et que vous ne vous sentez pas de faire des virages, n’en faites, pas parce que les copains vous regarde ou tout simplement pour votre ego : votre vie vaut bien plus que cela. Descendez alors en dérapage ou même en escalier. N’ayez surtout aucune honte, il n’y a pas à en avoir. Vouloir absolument faire un virage lorsque vous ne vous sentez pas de le faire, ou lorsque vous n’en avez pas le niveau, peut très vite vous coûter la vie. Souvent, dans un couloir, l’erreur n’est pas permise. Et aucun virage ne vaut la vie de quelqu’un. Donc si vous n’en êtes pas capable, ce n’est pas grave, laissez-vous glisser calmement. La prochaine fois, essayez une pente un peu moins raide ou avec de meilleures conditions. Et entraînez-vous aussi à faire de bons dérapages et des descentes en escaliers car ce n’est pas si évident qu'il n’y paraît.

N’oubliez jamais que le plus important reste de se faire plaisir, et la raideur d’une pente ne fait pas tout. Il est fort possible de se faire plaisir dans du 25-30°. Après, si cela vous attire vraiment, réfléchissez bien avant de vous lancer dans de vraies pentes raides. Allez-y doucement, n’attaquez pas directement par du très raide et évoluez selon votre niveau.


Répondre

Vous devez être connecté afin de poster une réponse sur ce sujet. Connectez-vous ou créez un compte.

Passer à wepowder Pro

  • Prévisions complètes sur 14 jours
  • Raideur de pente et exposition du terrain
  • Idées d'itinéraires freeride
wePowder Pro