53 morts en avalanche cet hiver dans les Alpes


Par meteomorris sur 9 mars 2017 · 0

La semaine dernière a été une semaine horrible dans les Alpes. Avec des morts en avalanche à Courmayeur, à Risoul, à Valfréjus, une avalanche a même balayée une piste à Tignes. La semaine dernière a fait 11 morts au total en avalanche dans les Alpes. Nous comptons les accidents mortels dans chaque pays des Alpes, parce que nous pensons que le risque d’avalanche ne s’arrête pas aux frontières.

Un cycle de tempêtes très actif en est la cause

Le raison de cette activité avalanche exceptionnelle est un cycle de tempêtes qui dicte le temps depuis 10 jours sur les Alpes. Le vent est arrivé de toutes les directions avec des rafales souvent bien supérieures à 100 km/h, il a neigé très fort et les températures ont été très variables. La combinaison du vent, de beaucoup de neige fraîche (120 cm en quelques jours) et des températures très peu stables, a créé une situation avalancheuse critique. Les nouvelles couches de neige se sont très mal liées avec les couches situées en-dessous. Le poids d’un skieur ou d’un randonneur est donc suffisant pour déclencher une plaque, comme par exemple la plaque à Valfrejus qui a coûté la vie à trois snowboarders Hollandais.

53 morts cet hiver

Jusque à présent, 53 victimes d'avalanches ont été comptabilisé cet hiver. Cela a commencé très tôt cet automne avec des alpinistes qui ont été victimes d’avalanches. La semaine dernière il s’agissait essentiellement de skieurs hors-piste. Ci-dessous la carte où ont eu lieu ces avalanches mortelles.

En moyenne 100 morts

Chaque hiver (de l’automne jusqu’au printemps) est comptabilisé en moyenne 100 victimes en avalanche dans les Alpes. Bien évidemment, certaines années sont plus meurtrières que d’autres. Mais ce chiffre reste assez stable depuis déjà 20 ans . Le point positif étant que le hors-piste n’a jamais été si populaire, il n’y a jamais eu autant de monde en rando et en ski freeride, et pourtant il n’y a pas plus d’accidents mortels… La raison? On ne sait pas? Le gens sont devenu plus prudent?

Aucune connaissance?
Aucune connaissance?

Le plus grand nombre d’accidents a lieu sur des pentes Nord au-dessus des 2000 m

Au total nous avons comptabilisé 40 avalanches meurtrières. La plupart d’entre elles ont eu lieu sur des pentes à contenance Nord. Aussi, la plupart des pentes étaient au-dessus des 2000 m. Les pentes situées entre NNO et NE au-dessus des 2000 m sont les plus dangereuses, les chiffres le prouvent encore une fois. Le soleil touche peu la neige et celle-ci se transforme que lentement. Bien évidemment, en tant que rideurs nous préférons ces pentes parce que la neige y reste bonne plus longtemps.

Les statistiques nous le montre

  • 8 victimes étaient des alpinistes, 3 victimes étaient en raquettes
  • 13 victimes étaient avec un professionnel de la montagne, dont: 5 avec un guide et 8 avec un moniteur
  • 13 victimes ne portées pas de DVA
  • 6 victimes étaient partis seules

Cet hiver on voit beaucoup de skieurs/boarders en hors-piste dans les chiffres. 46% étaient des rideurs qui ne se trouvaient pas très loin des pistes. Si l’on pense qu’il y a de la neige seulement depuis 10 semaines sur les Alpes, cela fait 2,4 freerideurs et 1,9 randonneurs qui décèdent dans une avalanche par semaine.

Connaître les dangers est le plus important

Faire du ski hors-piste sans connaissance est comme jouer à la roulette russe. Avec des connaissances cela ne devient pas plus dangereux que de prendre la voiture. Il est clair que le risque zéro n’existe pas mais avec de bonnes connaissances et en sachant les utiliser correctement en hors-piste, le hors-piste devient un sport qui n'est pas si dangereux que ça…


Répondre

Vous devez être connecté afin de poster une réponse sur ce sujet. Connectez-vous ou créez un compte.

Passer à wepowder Pro

  • Prévisions complètes sur 14 jours
  • Raideur de pente et exposition du terrain
  • Idées d'itinéraires freeride
wePowder Pro