Skier entre glace et feu


Door Sandra op 2 maart 2017 · 0

###Yannick de Bièvre nous fait découvrir son voyage réalisé l'an dernier en Islande avec des amis.
"Allez les gars! Asseyez-vous, nous avons de la bière fraîche, de la soupe de poisson chaude et du pain frais! "
Il est autour de minuit lorsque nous arrivons à Dalvik dans le Nord de l’Islande et l’accueil y est chaleureux. Avec mes potes, Tim, Sam et Frank nous avons pour objectif de skier sur les fjords islandais.

Olafsfjörður, semble être le nouveau spot pour les skieurs. Selon Bjarni, notre hébergeur cela ne fait que depuis trois ans que les gens viennent en Islande pour skier. C’est un sentiment magique que de pouvoir skier sur l’océan et c’est exactement ce que nous sommes venu chercher.

En route
En route

Premier jour

Après plusieurs kilomètres de voiture, la piste s’arrête brutalement à côté d’un panneau indiquant: Infranchissable. Que faire? Après tout nous n’avons pas loué une jeep pour rien…

Impassable...
Impassable...

Bien essayé, mais cela n’aura duré que quelques mètres, la voiture est bloquée. Le temps de la dégager (3h) , il est déjà 11h. C’est le printemps et nous ne pouvons pas faire grand chose d’où l’on se trouve. Un but des le premier jour… C’est le jeux

Encore optimiste!
Encore optimiste!

Le deuxième jour est beaucoup plus sympa avec une belle ascension. Un sommet entre deux fjords avec une superbe vue sur l’océan Arctique. À la descente nous trouvons même un petit couloir caché, que du bonheur.

Yannick + Couloir = Heureux
Yannick + Couloir = Heureux

Une grosse tempête eu lieu les deux jours suivants et comme nous étions en Islande nous n’allions tout de même pas rester enfermé. Nous avons donc décidé d’aller voir ces fameux volcans, sources d’eau bouillantes. C’était fabuleux mais la tempête était si forte qu’il était plus raisonnable de ne pas trop traîner nous sommes donc rapidement retourné au lodge.

Terre, vent et feu
Terre, vent et feu

Un vrai 4x4, heureusement
Un vrai 4x4, heureusement

Après un peu de patience, enfin, le retour du beau… Nous faisons un arrêt à Akureyri, la seconde plus grande ville, avec 18.000 habitants avant d’explorer Siglufjörður.

Cascade de Goafoss
Cascade de Goafoss

Eyjafjordur
Eyjafjordur

Une montée dans de la neige bien fraîche nous donne déjà envie de la descente.

Petite pause
Petite pause

Presque au sommet, avec en arrière plan le Pallahnjukur
Presque au sommet, avec en arrière plan le Pallahnjukur

Tim en pleine action
Tim en pleine action

Même si la visibilité est de moins en moins bonne nous décidons de faire deux montées, et c'est sans regret, car les deux descentes étaient vraiment superbes.

Tout droit
Tout droit

Franck Saeys dans le blanc
Franck Saeys dans le blanc

Dalvik café
Dalvik café

Encore un sommet attire notre attention, un nouveau plan pour le lendemain. Du beau temps, un cadre magnifique, des amis et…du vent.

Quelle ligne allons nous skier?
Quelle ligne allons nous skier?

Du vent?? C’est peu dire, arrivée sur la crête, nous avons du mal à rester debout. Et notre espoir de descendre par la face Nord est malheureusement stoppée par beaucoup beaucoup de neige qui vole. C’est la nature qui décide et puis tout est tellement beau que l’on ne peut pas se plaindre.

Quelle bataille!
Quelle bataille!

Le dernier tour que nous effectuons se fait à Dalvik avec un merveilleux couloir au-dessus de l’eau. Un souvenir inoubliable.

L'Islande: wha!
L'Islande: wha!

Les cinq heures de route du Nord à l’Ouest nous permettent encore une fois de découvrir la beauté du paysage. Jusqu’à la dernière minute de notre voyage nous découvrons ce pays, comme avec ce geyser.

Petits conseils pratiques:

Nous avons volé pour 200 € avec Icelandair de Bruxelles à Reykjavik. Notre avons loué une voiture par 4×4 rental iceland..

Nous avons dormis dans une maison d'été louée à Bjarni, le plus sympathique descendant des Vikings, Vous pouvez le contacter dans le Dalvik: http://www.dalvikhostel.com/

Son bar (le seul de Dalvik) est le lieu de rassemblement pour tous les skieurs de la région. Ici vous pouvez trouver des informations sur les différents circuits et conditions.

La saison de ski se déroule de début mars à la mi-mai. Ils parlent tous anglais et sont très accueillants.

Les randonnées que nous avons faites étaient entre 800 et 1300 mètres de dénivelé par jour. La géographie du Nord est parfaite pour le ski de randonnée avec de vastes plaines et des couloirs raides et étroites pour tous les niveaux.

Après l'effort, le réconfort
Après l'effort, le réconfort

Photos de Sam Van Brempt en Tim Vanhoutteghem


Reageer

Je hebt een account nodig om te kunnen reageren in dit topic. Login of registreer.

Upgrade naar wepowder Pro

  • Uitgebreide 14 dagen verwachting
  • Hellingshoek- en expositielagen
  • Inspirerende freeride routes
wepowder Pro