Retour sur l’hiver ’15-'16


Par meteomorris sur 22 juin 2016 · 0

On peut dire que l’hiver 2015-2016 a été particulier. Voici donc un petit récapitulatif de ce qu’il a été. Épique d’une part, mais d’une autre, qu'il est peut-être préférable d'oublier rapidement. Un hiver pour lequel, la flexibilité a été le mot d’ordre et dans lequel on a pu y voir toutes les saisons. Une personne vous parlera de la superbe poudreuse qu’elle a trouvé alors qu'une autre n’aura touché que de la neige artificielle.

Et vous, quel a été votre hiver?
Et vous, quel a été votre hiver?

De nombreuses prédictions ont été faites, et c’est l’institut Américaine du temps qui fut la plus proche de la réalité en annonçant un hiver chaud et humide. Chez wePowder nous ne possédons pas de super ordinateurs comme chez le NOAA, et encore moins, de plantes dans notre jardin qui nous prédisent le temps à venir. Nous n’utilisons que, les analyses et données du passé, voila pourquoi, nous restons prudents sur les prédictions saisonnières. Malgré ça, notre but principal est de renseigner au mieux nos lecteurs à la recherche de poudre. L’hiver passé nous avons donc, tout d’abord fait une recherche sur l’effet que peut avoir El Nino sur les hivers et plus précisément sur la quantité de neige fraîche. Le résultat n’a pas été des plus précis, tout était possible. C’est la raison pour laquelle nous avons donc tenté d’approfondir nos recherches et avons trouvé cette étude KNMI, qui mettait en relation un (fort) El Nino et un printemps pluvieux. Grâce à cette étude nous avons pu de nouveau faire allusion aux vacances de Pâques qui apportent souvent plus de neige que celles de Noël. Sans faire de réellement prévisions, nous avons pu mettre à jour, qu’aux environs de Pâques, la poudre est une quasi certitude.

Quelques chiffres sur wePowder 2015-2016:

  • 17 Alertes Poudreuse
  • Près de 50 articles détaillés avec des conseils afin de trouver l’or blanc
  • 2000 réactions sur ces articles et près de 1400 reports
  • 2900 questions par mp, email, whatsApp, facebook et twitter

De beaux chiffres me direz-vous, mais quel hiver avons nous réellement passé? Je me suis donc plongé dans mes articles et voici ce qu’il en est ressorti:

  • Un automne plus que sec. Après une tempête de neige à la fin de l’été dans le Sud et l’espoir en Suisse, la fin de l’automne fut exceptionnellement sèche. Les hautes pressions ont maintenues les dépressions éloignées et les températures sont restées élevées.
  • De là, une longue attente a commencé, mais le 20 décembre j’annonçais la fin de la sécheresse. J’ai alors éveillé la colère de certains internautes qui n’y croyaient plus et m’ont traité de charlatan. Cela c’est encore aggravé lorsque le 22 décembre j’annonçais la neige pour le début janvier. Pourtant mon analyse était fondée sur des données et des preuves scientifiques. En tout cas mes prévisions étaient plus solides que de nombreuses autres prévisions saisonnières.
  • Finalement, l’hiver a commencé le 3 janvier. Il n’est pas arrivé d’un coup d’un seul, non, le jetstream était très instable et les températures non pas cessées de jouer au yo-yo.
  • La flexibilité, le mot magique de l’hiver 2015-2016. Bien qu’il est neigé souvent et intensément dans les Alpes, il fallait être là, au bon endroit, au bon moment et non le lendemain. La nature fut capricieuse et la limite pluie/neige très instable.

La Grave
La Grave

Engelberg
Engelberg

Hintertux
Hintertux

  • Du début mars au début avril a été la meilleure période. Les températures se sont stabilisées. Et c’est ainsi, qu’une semaine en mars nous avons eu les meilleures conditions de la saison: Peu de monde, un paquet de neige et de bonnes températures.

Répondre

Vous devez être connecté afin de poster une réponse sur ce sujet. Connectez-vous ou créez un compte.

Passer à wepowder Pro

  • Prévisions complètes sur 14 jours
  • Raideur de pente et exposition du terrain
  • Idées d'itinéraires freeride
wePowder Pro