Haute saison: Conseils pour rider de la poudre


Par meteomorris sur 8 février 2018 · 0

Les vacances de février approchant nous nous trouvons en haute saison dans les Alpes jusqu'au début du mois de mars. Les écoles sont fermées pendant une ou même deux semaines dans de nombreux endroits, ce qui signifie beaucoup de monde dans les domaines skiables. Pas idéal pour courir après une belle tempête et de la grosse poudre. C'est dommage, car il y a une bonne couche de neige dans les Alpes.

Sommet dans les Alpes

Le week-end prochain, la foule va se déplacer en direction des Alpes. Le graphique ci-dessous montre bien le trafic engendré vers les Alpes dans les prochaines semaines. Le pic de la semaine du Carnaval est un véritable point culminant.

Source: wintersporters.nl
Source: wintersporters.nl

Plus de 5 millions de passionnés de sports d'hiver sont attendus dans les Alpes et cela créé un stress. Mais la semaine d'avant et la semaine d'après sont également assez occupées. Le graphique ci-dessus n'inclut pas tous les pays de sports d'hiver, mais les pays qui comptent le plus de passionnés de sports d'hiver. Par exemple, seuls 15 millions de passionnés de sports d'hiver vivent en Allemagne et 9 millions en France. Laurant Vanat étudie les sports d'hiver depuis des années et publie un rapport à ce sujet chaque année. Pour cet article, nous avons utilisé le rapport 2017.

Le monde ne se répand pas partout

Bien que toute l'Europe ait des vacances, il y a des différences par semaine. Pas tout le monde a des vacances en même temps et tout le monde ne va pas au même endroit. Généralement, les français se dirigent vers les stations de ski en France, les néerlandais et les allemands aiment aller en Autriche, les italiens aiment leur pays et les anglais se dispersent dans les grandes stations de France, Suisse et Italie. Il est également vrai que des différences se voient dans les différents pays. Ainsi les gens du Nord de la France préfèrent les Alpes françaises du Nord, les gens du côté de Marseille et Nice se dirigent plutôt vers le Sud des Alpes françaises, alors que les habitants de Bordeaux et de Toulouse vont surtout vers les Pyrénées. Et en Belgique, les Wallons aiment aller en France alors que régulièrement des Flamands vont en Suisse. L'attribution des vacances a également un impact sur la propagation des foules.

Voici donc un lien des différentes vacances. Notez que les vacances scolaires italiennes n’y apparaissent pas, celles-ci étant plus difficiles à trouver.

Conseils pour rider de la poudre en haute saison

Les dépressions ne peuvent malheureusement pas être contrôlées. Les tempêtes vont et viennent et il peut arriver que la plus belle poudre de la saison arrive lors de ces quatre semaines de vacances. Si vous n'êtes pas déjà avec la famille et les amis (au mauvais endroit) dans les Alpes est que vous souhaitez tout de même profitez de belle poudreuse en pleine saison, voici quelques conseils:

1. Évitez les grandes stations (freeride) Surtout en haute saison, les grandes stations sont plus que bondées. Cela met non seulement la pression aux remontées mécaniques, mais beaucoup plus de monde se trouvent également juste à côté des pistes. Pas gêné par leur manque de connaissances et encouragés par les belles photos des dépliants des stations et des sites Web, ils plongent en masse au bords des pistes à la recherche de l'or blanc. Avec le stress de la poudreuse les gens s’espacent et vont de plus en plus loin sans même s’en apercevoir. Cela s'applique à toutes les grandes stations de renom. Alors, qu’avec de bonnes connaissances ou en étant accompagné d'un guide de haute montagne, vous trouverez toujours de la poudre vierge. Voici quelques exemples de stations freeride qui peuvent être très fréquentées: Espace Killy, Paradiski, Val Thorens, Chamonix, Verbier, Courmayeur, St. Anton am Arlberg, Ischgl

2. Choisissez des domaines skiables familiaux plus petits Bien que les stations de ski familiales souhaitent aussi être remplies durant la haute saison, cela ne signifie pas forcément que la poudre est plus rapidement tracées. Les domaines de ski plus petits possèdent souvent beaucoup de forêts et du très beau potentiel. Dans ces stations, le rythme est différent. Entre 9h et 10h les cours de ski commencent (pression sur les remontées mécaniques) après quoi la place est libre. Étant en famille, ils mangent entre 12 et 14 heures (pression dans les restaurants) et retournent faire une ou deux descentes par la suite. De plus, de nombreuses familles n’aiment pas skier lorsque le temps se gâte. De ce fait, il y a de quoi faire lors d’une chute de neige et même souvent encore quelques jours après les dernières chutes de neige. Aussi, les logements sur les stations de ski elles-mêmes sont généralement occupés, mais dans les villages proches il y a toujours des possibilités.

3. La Suisse est chère La Suisse a explosée ces dernières années. Il y a d'abord eu l'énorme inflation qui a fait monter le prix d'un espresso à 5 francs suisses, depuis l'Euro est moins fort que le Franc suisse. La Suisse est donc devenue chère pour le reste de l'Europe. Le stress de la poudre a donc diminué dans de nombreux domaines suisses. Bien sûr, il est toujours présent dans les grandes stations mais de nombreux domaines sont tout simplement calmes même en pleine saison.

4. L'Italie est calme quand les Italiens n'ont pas de vacances Les allemands et les anglais aiment le Sud Tirol, Via Lattea, Courmayeur, Cervinia et au Mont Rose. Livigno s'est mis sur la carte internationale. Il y a aussi des belges qui aiment venir à Sulda et plus d'européens de l'Est viennent dans l’Est des Dolomites. Néanmoins, l'Italie est principalement un pays pour les sports d'hiver italiens. Souvent les habitants envahissent les stations les week-ends. Les lits sont ici, bien souvent, utilisés uniquement pendant les week-ends, les vacances scolaires et comme bonne alternative pour échapper à la chaleur humide de la plaine de Pô en été. Les domaines skiables qui se concentrent principalement sur une clientèle italienne sont souvent très calmes en hors saison.

5. Pas de neige fraîche? Partez en rando Le manteau neigeux est assez stable dans de grandes parties des Alpes surtout pour cette période de l'année. De plus, elle est également très épaisse. Si vous souhaitez trouver de la poudre vierge et être tranquille, vous pouvez prendre des skis de randonnée, un splitboard ou des raquettes. Faites-le toujours avec des amis, étudiez le BERA local et ajustez vos plans en conséquence.

6. À partir de mars moins peuplé? À partir de mars, les grandes stations restent, en générale, encore assez pleines. La règle 80-20 s'applique également aux sports d'hiver. 80% des gens vont dans 20% des stations. En mars, de par les prix attractifs, des bus remplis d'étudiants, de fêtes d'entreprise, d'équipes d'amis, etc., se dirigent vers les Alpes. Les destinations visitées sont les villages de fête et les bas budgets.

D’autres conseils? Si vous avez des conseils à donner, n’hésitez pas.

Sources: wintersporters, Laurent Vanat en Club Val Thorens


Répondre

Vous devez être connecté afin de poster une réponse sur ce sujet. Connectez-vous ou créez un compte.

Passer à wepowder Pro

  • Prévisions complètes sur 14 jours
  • Raideur de pente et exposition du terrain
  • Idées d'itinéraires freeride
wePowder Pro